Un traité pour l'Europe

Un traité pour l'Europe

Résumé

Le traité signé à lisbonne le 13 décembre 2007 par les représentants des 27 états membres de l'union européenne est un acte majeur dans l'histoire de la construction européenne. Du point de vue juridique, à la différence du traité constitutionnel, il n'abroge pas les traités existants, mais il leur apporte plus simplement les modifications nécessaires au bon fonctionnement d'une union de 27 membres. celles-ci entreront en vigueur en principe le 1" janvier 2009. au-delà de ces modifications, la signature du 13 décembre 2007 a une portée politique majeure. elle démontre la capacité des 27 à sortir du blocage dans lequel l'union européenne s'enfonçait et manifeste leur volonté de prendre des décisions collectives fondées sur un choix politique décisif : celui de la relance de l'europe. C'est cette volonté politique qui permettra à l'europe de jouer pleinement son rôle dans un monde en profonde mutation. la présidence française, au second semestre de l'année 2008, aura à cet égard un rôle crucial à jouer

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782247078103
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 222 Pages
  • Longueur 8 cm
  • Largeur 12 cm
  • Poids 100 g
  • Distributeur Hachette

Rayon(s) : Entreprise, économie & droit > Droit > Droit international

Nicolas Sarkozy

Fils d'immigré hongrois, Nicolas Sarkozy a à son actif un parcours qui se veut sans faille. En 1977, pas même âgé de 21 ans, il met déjà un pas dans le monde politique, devenant délégué national des jeunes du RPR. L'enfant prodigue du RPR révèle un potentiel certain ! Maîtrise de droit en 1978, certificat d'aptitude à la profession d'avocat, DEA en sciences politiques, diplômé de l'IEP de Paris. Il devient avocat au barreau de Paris, mais l'ambition l'anime. Maire de Neuilly sur Seine à 28 ans, député à 34 ans, ministre à 38 ans... l'ascension ne fait que commencer ! 2002, une année charnière, Jean-Pierre Raffarin lui propose : ministre de l'économie ou de l'intérieur ? Son idéal prend le dessus, il devient ministre de l'Intérieur, de la Sécurité intérieure et des libertés locales. Dès lors Nicolas Sarkozy se pose comme homme de terrain et oeuvre pour moult actions : l'insécurité, l'immigration clandestine, il milite par ailleurs pour l'intégration des jeunes d'origine étrangère. Numéro 2 du gouvernement, la gloire suscite quelques remarques : il empiéterait sur les préséances de ses collègues. Il est aujourd'hui à la tête de l'UMP.

empty